Imprimé depuis le site Formindep / publié le vendredi 3 février 2017 - par Philippe FOUCRAS

Santé, le trésor menacé

Antoine VIAL se présente comme « expert et acteur de l’innovation en santé ». Ayant débuté des études de médecine, il a été responsable des programmes santé de France Culture dans les années 80. C’est un proche de la revue Prescrire dont il est membre du conseil d’administration depuis longtemps et a participé en son sein au lancement du « collectif Europe et Médicament ». Il a également été membre de la commission qualité de l’information de la HAS. Ce bourlingueur de la santé aurait pu rester dans une approche théorique et intellectuelle de la santé, s’il n’avait, malheureusement, été plongé dans la réalité du handicap et de la maladie, à travers l’accident grave d’un de ses enfants. Durant de nombreuses années, il s’est battu pour permettre à son fils de conserver ce qui était encore possible de maîtrise et de mainmise sur sa vie, jusqu’à son décès en 2014. Il s’en ouvre avec discrétion dans son livre, et explique comment cet engagement lui a permis d’ouvrir les yeux. Antoine VIAL est donc un acteur engagé et promoteur de l’ « empowerment », ou participation active des principaux destinataires des soins que sont les malades et leurs proches.

C’est fort de cette expérience qu’Antoine VIAL dresse son bilan de l’état de la santé en France. Il s’agit d’un homme en colère, et peu de secteurs échappent, à juste titre selon moi, à son courroux. Organisation du système de soins, désertification médicale, place des généralistes, gestion des médicaments et influence des lobbies, et surtout prise en charge des personnes handicapées et des personnes âgées : le constat établi par Antoine Vial est sévère devant la mainmise des intérêts privés dans le soin et le désengagement des autorités.

La lecture du livre est agréable, rapide et facile. L’argumentaire est précis, fondé sur son expérience en ce qui concerne la situation des handicapés, sur des données diverses et variées pour les autres sujets. Pour des acteurs du soin, soignants et soignés, concernés par les conflits d’intérêts en santé et les influences qu’ils exercent, le constat sur l’essentiel de son analyse sera aisément partagé. La situation n’est pas bonne.

Certains sujets, pourtant présentés comme importants, restent cependant survolés. Je pense en particulier, pour ce que je connais, à la question de la désertification médicale et au rôle et à la formation des généralistes : énumération d’idées reçues et de généralités, la réflexion sur ce thème reste superficielle.

Face à ce constat lucide de mauvaise santé de la santé, la solution proposée par Antoine VIAL est issue de son expérience et de son engagement : la participation citoyenne à tous les niveaux de décision et d’intervention du soin. S’imaginant à la fin du livre ministre de la santé, il énonce avec précision les premières mesures pour mettre en place cette participation. L’originalité de ce livre en est essentiellement la dimension authentique et sincère : Antoine VIAL ne se contente pas de dénoncer de loin, de façon plus ou moins solidement étayée, mais il s’implique et cherche à bâtir lui-même les outils de participation citoyenne qu’il préconise. Il prend l’exemple des « living labs », démarches de coopération et d’amélioration continue de projets menés par les utilisateurs eux-mêmes, et qu’il a lui même initié à travers le handicap de son fils. Il invite enfin ceux concernés par sa démarche à le rejoindre sur son site « participation-sante.org ». Site encore en chantier à ce jour (28 janvier 2017). Effectivement le chantier est immense et sera durable.

Antoine VIAL
Santé, le trésor menacé
Editions L’Atalante
Janvier 2017
218 pages, 15 euros

ISBN 2-84172-793-3