Imprimé depuis le site Formindep / publié le jeudi 13 octobre 2011 - par Thierry GOURGUES

Dépistage du cancer du sein par la mammographie

Ecrit en 2008 par une équipe de chercheurs indépendants de renom international [1] du centre de recherche danois Cochrane, voici un petit fascicule qui entre aujourd’hui en résonance avec le livre de Rachel Campergue qui s’y réfère et que j’ai présenté il y a quelques jours. Il est court (dix pages seulement) et volontairement simplifié quand l’autre est épais et dense.

Mais les deux ont le même objectif :

- faire le pari de fournir une information équilibrée sur les effets bénéfiques et nuisibles des programmes de dépistage pour les cancers du sein

- se fonder sur les connaissances du moment les plus fiables issues de recherches et de preuves scientifiques les meilleures

Comme “No Mammo ?”, ce livret, téléchargeable gratuitement en treize langues sur www.cochrane.dk et www.screening.dk (le site qui lui est intégralement dédié) a été écrit en réaction aux invitations partiales, unilatérales et donc insuffisantes de nombreux pays abonnés à une politique de dépistage organisée.

La brochure danoise originelle “Screening for brystkræft med mammografi” a été soigneusement testée et utilisée par les médecins et les patients des pays nordiques dans un souci de vulgarisation maximale. Les versions traduites ont toutes été conçues dans la rigueur d’une rétro traduction pour respecter au plus près le sens des mots utilisés dans chaque langue.

Ce fascicule n’a pas été remis à jour depuis sa publication parce que, à lire le 12 octobre dernier l’article du Lancet Oncology sur le dépistage organisé du cancer du sein, on n’arrive toujours pas à prouver qu’il se trompe.

Il est téléchargeable au format pdf en version française ici et , ou directement au bas de cet article.

Il est une des sources du fleuve “No Mammo ?”.
A mettre donc entre toutes les mains, celles des médecins qui veulent expliquer, celles des patientes qui veulent comprendre ou se poser des questions.

Bonne lecture

Post Scriptum :

Cette brochure, écrite en 2008, a été mise à jour en 2012 et son contenu, à quelques explications de texte près, a peu varié. Vous le trouverez ici.


[1John Brodersen, Ole Hartling, Margrethe Nielsen and Peter Gøtzsche