Imprimé depuis le site Formindep / publié le vendredi 26 mai 2006 - par Bernard JUNOD

Cancer : les risques du dépistage

Le dépistage du cancer procure aux industriels de la santé et à certains politiques une large audience, tant de la part des médecins que de la population.

Les dossiers de synthèse sur le dépistage du cancer du sein publiés par La Revue Prescrire en mars, avril et mai 2006 constatent que l’efficacité de la pratique du dépistage n’est pas démontrée scientifiquement et qu’elle comporte des risques.

La note ci-jointe présente un travail d’investigation sur deux inconvénients majeurs pouvant résulter d’un prélèvement de cellules pour examen au microscope, technique actuellement requise pour poser un diagnostic de cancer :
- le risque de surdiagnostic, (relire à ce sujet l’article "Surdiagnostic et logique institutionnelle" du même auteur)
- l’accélération de l’apparition de métastases dans les organes vitaux.