Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil> Actualités
Imprimer Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
dimanche 1er octobre 2006 - par Philippe FOUCRAS

déontologie médicale

l’Ordre des Médecins garant de la loi du silence ?

un membre du Formindep condamné par l’Ordre des médecins

Dominique DUPAGNE, médecin généraliste membre du Formindep, a dénoncé sur son site Atoute.org les relations étroites de certains médecins avec les firmes pharmaceutiques. Ces relations portent atteinte à la nécessaire indépendance des médecins et amènent souvent, comme le Formindep ne cesse de le démontrer, à la diffusion d’une information sous influence, biaisée, souvent erronée, parfois mensongère, susceptible de mettre en danger la qualité des soins.

Dominique DUPAGNE a pris l’exemple de l’AFEM (Association Française pour l’Etude de la Ménopause) et de son président, le Docteur Henri ROZENBAUM, pour lequel, disait-il ironiquement, il ne se faisait pas de souci pour ses vieux jours. Le Docteur ROZENBAUM s’est déclaré diffamé et a porté plainte auprès de l’Ordre des médecins.

L’Ordre des médecins vient de condamner Dominique DUPAGNE, non pas pour avoir révélé la vérité - l’Ordre des médecins considère que la manifestation de la vérité n’est pas de son ressort - mais pour avoir osé mettre sur la place publique ces comportements ! Lire le communiqué de Dominique DUPAGNE sur son site.

Rappelons que l’Ordre des médecins a pour fonction en France de faire appliquer le Code de déontologie médicale et en particulier son article 5 qui énonce que « le médecin ne peut aliéner son indépendance professionnelle sous quelque forme que ce soit ».

La préoccupation de l’Ordre, à travers un tel jugement, semble davantage de maintenir la chape de silence sur des comportements portant atteinte à la déontologie médicale et susceptibles d’altérer la qualité des soins, plutôt que lutter réellement contre ces comportements.

Vous avez dit tartufferie ?

Commentaires répondre à cet article

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.

  • mardi 3 octobre 2006 - par Dr RAVEG Paul Repondre

    l’Ordre des Médecins garant de la loi du silence ?

    Informer les journaux d’investigation ( Canard enchaîné ) ... les asso de consommateurs ... qui jugeront ...

    Il faut médiatiser +++++

    Mettre sur le site le jugement in extenso .

    Il faut dénoncer toutes collusions d’intérêt ...
    - les voyages et " congrés " " offerts " par les labos ..

    - la gratuité de certains médicaments ds les établissements de soins afin d’influer sur les prescriptions de sortie ...

    Lever des fonds pour aider le confrère ...

    faire appel du jugement ( Cour de cassation ? )

    demander
    - un jugement sur le fond afin de demander des investigations sur les revenus de la personne qui se croit diffamée ...
    par voir judiciaire : demander ses relevés de comptes en banque ...

    - son avis d’imposition : sur simple demande à son chef de centre des impôts ( c’est légalement possible ! à condition de ne pas le publier ... )

    Si cette personne est " blanche " comme neige, elle ne devrait pas y voir d’inconvénient ! ...

  • mardi 3 octobre 2006 - par Christian BONNAUD Repondre

    l’Ordre des Médecins garant de la loi du silence ?

    Dans cette affaire, je soutiens sans aucun doute possible le Dr DUPAGNE, car je pense que le droit de penser et d’écrire permet à tout un chacun de critiquer, y compris "vertement" des gens qui s’exposent publiquement et en tirent profit
    L’attitude du Dr DUPAGNE témoigne de son sens profond de la démocratie, sa condamnation prouve que le monde professionnel médical ne vit pas en démocratie, mais dans un certain totalitarisme, ce qui n’est malheureusement pas pour me surprendre
    La question subsidiaire, est : quelle énergie faut-il mettre dans cette bataille
    En 1981, j’ai fait partie de ces quelques illuminés qui ont cru que Mitterand allait nous le supprimer cet ordre, on peut peut-être encore rêver
    Je suis en tout cas aux côtés du Dr DUPAGNE, puisqu’il a raison
    Une idée de soutien, ne pourrait-on pas demander aux médecins de signer son texte et de l’envoyer à nos ordres départementaux

    Amicalement et solidairement

    Christian BONNAUD du 85

  • mercredi 4 octobre 2006 - par ardiet Repondre

    l’Ordre des Médecins garant de la loi du silence ?

    la question du Conseil de l’Ordre est posée depuis des années. On ne peut que déplorer que le jugement ne porte que sur des paroles, dire du mal de l’abus de certaines pratiques de l’industrie (du fait que nous nous sommes souvent fait avoir), et non sur l’erreur ou non de conseils médicaux sur un traitement ; on aurait préféré que le Conseil de l’Ordre dise si le traitement de la ménopause était ou non dangereux , et qui avait raison sur la thérapeutique !

  • lundi 9 octobre 2006 - par Synidcat de la Médecine Générale Repondre

    l’Ordre des Médecins garant de la loi du silence ?

    CP de soutien à Dominique Dupagne

    Le Syndicat de la Médecine Générale soutient le Docteur Dominique Dupagne, membre du Formindep, dans sa lutte pour une information médicale indépendante de l’industrie
    pharmaceutique.
    L’Ordre des médecins vient de condamner le Docteur Dupagne pour les termes qu’il a employés sur son site à propos de l’Association Française pour l’Etude de la Ménopause (AFEM) et de son Président le Docteur Rozenbaum.
    Le Docteur Dupagne n’a pourtant fait que dénoncer l’impossibilité d’accorder du crédit aux déclarations de l’AFEM, en raison des conflits d’intérêt qu’elle a avec les lobbys pharmaceutiques, puisqu’ elle tire une grande partie de son financement de ceux-ci.
    Il est inacceptable que les messages diffusés aux professionnels et au grand public par de nombreuses associations comme l’AFEM, tiennent lieu de politique de santé publique .
    Entre condamner des termes vigoureux et prendre la défense de l’indépendance de l’information, l’Ordre a choisi son camp, nous n’en sommes pas surpris.
    Nous posons la question aux pouvoirs publics et à la Haute Autorité de Santé qui ont en charge la santé publique : comptez-vous mettre enfin un terme à la désinformation des professionnels du soin et des citoyens par les lobbys pharmaceutiques et mettre en place une politique indépendante de recherche et d’information sur les choix thérapeutiques ?

  • jeudi 1er mars 2007 - par Dominique DUPAGNE Repondre

    Le Conseil National : Garant de l’Ethique

    Le conseil national de l’Ordre des médecins a annulé la décision du conseil régional.

    La nouvelle décision qui annule la précédente

    Le conseil national s’affirme comme le garant de l’ethique professionnelle. Bonne nouvelle. C’est un avertissement pour ceux qui pensent pouvoir impunément manipuler l’opinion du public ou de leurs confrères pour le compte de lobbies privés.