Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil> Actualités
Imprimer Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
mercredi 29 décembre 2010 - par Philippe FOUCRAS

Qualité de l’information médicale

La HAS tire le bilan et s’interroge (mais pas sur elle-même)

La toujours excellente Lettre Annuaire Sécu de Gérard BIETH donne, entre autres, deux infos intéressantes dans sa livraison du 26 décembre 2010.

La HAS tire le bilan du FOPIM

Voir là pour télécharger le document.

Rappelons que le FOPIM (Fonds de promotion de l’information médicale) avait été créé “autrefois” pour favoriser une information médicale indépendante et de qualité. Il s’est soldé par un fiasco monumental à peine lancé, entravé par les firmes et le ministre de l’époque (JF Mattéi)
 [1].

Où l’on apprend que la revue Pratiques est liée au SMG (ce n’est pas un scoop) et au collectif Formindep (sic !)... Compte tenu de la réputation du Formindep à la HAS, on comprend pourquoi elle n’a pas été subventionnée longtemps et pas beaucoup ! Le Formindep présente ses excuses et renouvelle son amitié à la revue Pratiques.

Mais d’autres infos sont plus intéressantes, en particulier sur le lectorat (faible) de la revue Médecine et sur l’argent (beaucoup) qu’elle a reçu du FOPIM.
L’échec de la revue Médecine conduit la HAS à s’interroger sur les critères de qualité de la presse médicale (voir ci-dessous).

Également sur les projets usinagaziformes concernant les outils informatiques. Sur ce sujet, les firmes sont à l’œuvre elles. Depuis longtemps.

La HAS va produire en 2011 un référentiel sur les critères de qualité de la presse médicale

On lira (sans rire) la note de cadrage : La HAS s’inquiète de la qualité de la presse médicale, d’autant plus qu’elle utilise ces vecteurs pour diffuser ses recommandations.

Pas un mot de gratitude ni d’excuse envers le Formindep pour l’avoir alerté dès 2005 sur le fait qu’utiliser l’industrie pharmaceutique pour diffuser ses recommandations était une mauvaise idée.
5 ans après, ils décident enfin de réfléchir sur la question. Ce sursaut neuronal est-il favorisé par le départ d’Étienne Caniard, qui présidait la Commission sur qualité de l’information médicale, et vient de prendre tout récemment la tête de la Mutualité Française ? Son ressentiment (euphémisme) profond envers le Formindep qui, reconnaissons-le, lui a régulièrement mis le nez dans la me... diocrité de son travail, devait sans doute empêcher une réflexion de qualité sur la qualité de l’information.

Mais tout va s’arranger pour 2011. N’en doutons pas.

On relira avec intérêt page 5 de la note de cadrage l’énumération des critiques faites par Richard Smith dans son livre "The Trouble with Medical Journals" sur la qualité de la presse médicale internationale. Et avec mauvais esprit on s’amusera à rechercher celles qui ne s’appliquent pas à la HAS. Il y en a.

Qualité de l’information médicale : un concept porte-malheur pour la HAS. Le Formindep reste à sa disposition en 2011 pour vaincre la malédiction. Proposition sérieuse.

Commentaires répondre à cet article

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.