Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil> Actions
Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
Dernière mise à jour : dimanche 5 février 2012

RECOURS CONTRE LES RECOMMANDATIONS DE LA HAS

Articles publiés dans cette rubrique

  • illustration d'article

    La Haute autorité de santé, tartuffe de l’indépendancePublié le dimanche 5 février 2012

    Nous allions voir ce que nous allions voir !
    Le scandale du Mediator devait sonner le glas d’une expertise médicale sous influence et provoquer une refonte totale du système décisionnaire en matière de politique de santé publique. Les autorités sanitaires françaises devaient êtres réformées pour, enfin, appliquer transparence et indépendance à l’égard de l’industrie pharmaceutique.
    Ainsi, pendant que l’Agence du médicament (ex-Afssaps) était sommée de changer de direction, le Pr Jean-Luc Harousseau (...)

  • illustration d'article

    La "nouvelle" recommandation Alzheimer 2011...Publié le dimanche 5 février 2012

    Après avoir abrogé, sous la pression du Formindep, la recommandation de 2008 sur la maladie d’Alzheimer, la HAS publie en décembre 2011 une "nouvelle" recommandation, censée avoir été élaborée à l’abri des influences de l’industrie. Qu’en est-il vraiment ? Quel progrès pour la qualité de l’information et des soins dans cette recommandation ? Le Formindep analyse à la loupe et compare cette "nouvelle" recommandation à la précédente...

  • illustration d'article

    La HAS est condamnée à verser 1500 euros au Formindep. Publié le jeudi 27 octobre 2011

    Le 7 décembre 2009, le Formindep déposait un recours devant le Conseil d’Etat pour demander l’abrogation des recommandations de la HAS sur le diabète et sur la maladie d’Alzheimer.
    Le Formindep estimait que ces recommandations avaient été rédigées sans tenir compte des règles et de la législation gouvernant les conflits d’intérêts des experts chargés d’élaborer ces recommandations. Le 27 avril 2011, dans un premier jugement le Conseil d’Etat enjoignait la HAS d’abroger sans délai la recommandation sur le (...)

  • illustration d'article

    Communiqué : La HAS retire également la recommandation sur la maladie d’AlzheimerPublié le dimanche 22 mai 2011

    Mercredi 18 mai 2011 au soir, durant l’émission "le Téléphone sonne" sur France Inter, le Professeur Jean-Luc HAROUSSEAU, président de la HAS, annonçait le retrait "spontané" de la recommandation professionnelle sur la maladie d’Alzheimer dont le Formindep avait demandé depuis décembre 2009 le retrait devant le Conseil d’État.
    L’intégralité de l’émission peut être écoutée là (document en format MP3, durée 35 minutes environ).
    Après l’interpellation du président du Formindep, également présent à cette (...)

  • illustration d'article

    Les pièces de la procédure contre la recommandation de la HAS sur la maladie d’AlzheimerPublié le dimanche 22 mai 2011

    Suite à l’abrogation de la recommandation sur le diabète de type 2 par le Conseil d’État, le 18 mai 2011 la HAS a annoncé qu’elle retirait d’elle-même la recommandation sur la maladie d’Alzheimer, dont le Formindep avait également demandé l’abrogation devant le Conseil d’État, pour non respect des règles de gestion des conflits d’intérêts des experts.
    Selon l’avocat du Formindep, Maître Bernard FAU, ce retrait "spontané" de la recommandation éteint la procédure en cours. Le Conseil d’État ne se prononcera (...)

  • illustration d'article

    Les pièces de la procédure contre la recommandation sur le diabète de type 2Publié le samedi 30 avril 2011

    Le Formindep rend accessible en toute transparence l’ensemble des pièces de la procédure de requête en annulation devant le Conseil d’Etat contre la recommandation de la HAS contre le diabète de type 2.

    Les pièces de la procédure contre la recommandation Alzheimer seront disponibles au moment de la décision du Conseil d’État sur cette recommandation.

  • illustration d'article

    Le Conseil d’Etat abroge la recommandation de la HAS sur le diabète de type 2Publié le samedi 30 avril 2011

    La recommandation de la Haute autorité de santé sur le traitement médicamenteux du diabète de type 2 est abrogée ! Le Formindep remporte la première étape de son recours en Conseil d’État contre deux recommandations de la HAS, déposé en 2009, pour non respect des règles de conflits d’intérêts des experts.

    Cette avancée majeure prend une dimension particulière dans le contexte du désastre du Mediator°, provoqué essentiellement par la dépendance incontrôlée des agences sanitaires aux intérêts des firmes.
    Les recommandations professionnelles de la HAS font maintenant juridiquement grief. Pour éviter d’autres recours citoyens et retrouver une crédibilité, la HAS doit garantir la qualité de leur élaboration en terme de transparence et d’indépendance de l’expertise. C’est la principale leçon de cette première décision du Conseil d’État, dans l’attente de la deuxième à venir pour la recommandation sur la maladie d’Alzheimer.

  • illustration d'article

    L’étonnante conception de la HAS et de l’AfssapsPublié le vendredi 11 mars 2011

    La procédure en cours du Formindep devant le Conseil d’État contre deux recommandations de la HAS biaisées par les conflits d’intérêts, et la nomination du nouveau président de la HAS, Jean-Luc Harousseau, révèlent dans le contexte du Mediator® l’inquiétante conception de la transparence et de l’indépendance de l’expertise des structures sanitaires.
    La décision du Conseil d’État aidera-t-elle à mettre un terme à ces dérives ?

  • illustration d'article

    La suite du recours du Formindep au Conseil d’Etat contre les recommandations de la HAS Publié le vendredi 5 novembre 2010

    En décembre 2009 le Formindep déposait un recours devant le Conseil d’Etat contre la HAS. Il demandait l’annulation de deux recommandations de la HAS, sur le diabète et la malade d’Alzheimer, élaborées en dépit de la législation et des règles de gestion des conflits d’intérêts.

    Ce recours suit son cours.

    Après avoir rappelé les enjeux majeurs de ce recours pour la santé publique en France, fidèle à son engagement de transparence, le Formindep publie la défense de la HAS à ce recours et la réplique du Formindep à cette défense. Des documents instructifs...

    A suivre !

  • illustration d'article

    LA HAS, le Formindep et ses vergesPublié le samedi 4 septembre 2010

    En mars 2009 dans un article qui a fait date, le Formindep révélait comment la HAS, dans l’élaboration d’au moins deux de ses recommandations parmi les plus importantes, celles sur le diabète et la maladie d’Alzheimer, faisait peu de cas de la législation et de ses propres règles internes sur la gestion des conflits d’intérêts des experts et auteurs de ses documents.
    Cette question n’est pourtant ni optionnelle ni secondaire. Du respect de ces règles dépend la scientificité des avis de la HAS et sa (...)

Commentaires

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.

  • mercredi 25 mai 2011 - par Carol Rondeau

    RECOURS CONTRE LES RECOMMANDATIONS DE LA HAS

    Bonjour
    Avez-vous idée des traitements pour la sclérose en plaque en France et dans le monde ?
    Dans les années 1970, l’équipe du professeur Lyon-Caen a mis au point un traitement pour diminuer la fréquence des poussées de la sclérose en plaque et améliorer la qualité de vie des patients.
    Ce traitement consiste à administrer 1 gramme de corticoïdes dilué, par intra-veineuse, toutes les 4 semaines..
    Pour en avoir profité pendant 16 ans, je peux aujourd’hui vous affirmer que ce traitement est efficace et sans effets secondaires, contrairement à ce qu’annonce la plupart des neurologues.
    Ces mêmes neurologues prescrivent plutôt volontiers des immuno-régulateurs, dont les effets sont contestables et dont les effets secondaires sont, eux, difficiles à supporter.
    Le prix de ces médicaments est fixé par la H.A.S.... et coûtent la bagatelle de 1000 euro par mois, par patient.
    Nous sommes 80 000 personnes atteintes de la sclérose en plaque en France et plus de 2 million dans le monde.
    Je vous laisse imaginer le marché que cela représente, sachant que tout est couvert à 100 % par la sécurité sociale.
    Or, il existe aujourd’hui une hypothèse selon laquelle la sclérose en plaque, du moins, ses symptômes, serait dû à la trop forte présence de fer dans le cerveau. La cause de ce problème est une IVCC : Insuffisance Veineuse Céphalo-rachidienne Chronique, CCSVI en anglais.
    Le 26 mars dernier, je me suis fait opérer en Pologne, au centre AMEDS.
    Dés le lendemain matyin, je me sentais plus stable sur mes pieds.
    Depuis, mon état ne cesse de s’améliorer.
    Ma résistance à l’effort à considérablement augmenté et mon état de fatigue permanent a disparu.
    Malheureusement ce traitement n’existe pas en France, pourquoi ?
    Votre organisme pourrait relayer ces informations et ainsi contribuer à faire évoluer les choses afin de rendre de vrais services à tous les patients.
    Très cordialement
    Carol Rondeau
    06 80 48 67 26
    carolrondeau.consult@gmail.com