Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Concertation nationale sur la vaccination

L’obligation, c’est la décision éclairée.

La concertation sur les vaccins, dont la feuille de route était de relever le niveau de confiance dans les vaccins et le taux de couverture vaccinale, s’avère un échec complet. Le rapport final est un (...)

Actualités

illustration d'actualités

Octobre rose, et après ?

Les brutes en rose courent toujours

Histoire de maltraitance du dépistage

En occident, le rose est la couleur de la candeur, de la tendresse et, par extrapolation sexiste, la couleur de la féminité. On dit aussi que c’est la couleur de la vie quand on pense que tout va bien, que (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil
Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
Dernière mise à jour : samedi 3 décembre 2016

Actualités

C’est dans cette rubrique que sont publiés :
- les communiqués de presse et les réactions du Formindep
- les anciens éditoriaux (le dernier est affiché en page d’accueil jusqu’à la publication du suivant)

Les articles peuvent être commentés par un forum accessible sur abonnement seulement (l’adresse de courriel suffit)

Sous rubriques

Articles publiés dans cette rubrique

  • illustration d'article

    L’obligation, c’est la décision éclairée. Publié le samedi 3 décembre 2016

    La concertation sur les vaccins, dont la feuille de route était de relever le niveau de confiance dans les vaccins et le taux de couverture vaccinale, s’avère un échec complet. Le rapport final est un exemple de médiocrité intellectuelle, de déontologie approximative, de transparence douteuse, et sa rédaction est la négation d’un exercice démocratique. Avec de tels défenseurs, la vaccination n’a hélas pas besoin d’ennemis.

  • illustration d'article

    Les brutes en rose courent toujoursPublié le lundi 28 novembre 2016

    En occident, le rose est la couleur de la candeur, de la tendresse et, par extrapolation sexiste, la couleur de la féminité. On dit aussi que c’est la couleur de la vie quand on pense que tout va bien, que c’est celle des éléphants quand on n’imagine pas à quel point tout va mal et qu’elle est au fond du pot dans lequel on découvre qu’on s’est laissé abuser... [1]

  • illustration d'article

    La fille de BrestPublié le mercredi 5 octobre 2016

    Le film s’ouvre sur une femme nageant seule, luttant contre les assauts des vagues. On peut y voir une allégorie transparente du combat d’Irène Frachon contre tout un système. Mais la scène rappellera aussi aux lecteurs de son livre « Mediator, combien de morts ? » l’instant où la pneumologue réalise qu’elle vient de mettre le doigt sur un scandale sanitaire :
    « J’arrête, j’ai compris. Je fixe longtemps la nuit à travers ma fenêtre, des gens se noient devant moi, personne ne les voit, sauf moi. Crier (...)

  • illustration d'article

    Non, les effets secondaires de l’hormonothérapie dans le cancer du sein ne sont pas à moitié psychosomatiques !Publié le mercredi 5 octobre 2016

    22/08/2016 L’université de Marburg publie une étude dans Annals of Oncology, consacrée au lien unissant les effets secondaires anticipés par les patientes et les effets finalement ressentis, dans le cadre d’un traitement par hormonothérapie après cancer du sein. L’étude est largement relatée dans les médias.
    Or il s’agit d’un nouveau cas dans lequel une étude peu conclusive est à la fois survendue par ses auteurs et très mal comprise par les médias qui la reprennent.
    Et cette étude en particulier soulève (...)

  • illustration d'article

    La ministre de la santé doit assurer sans tarder une vraie transparence des liens entre professionnels et firmes de santéPublié le mercredi 11 mai 2016

    La ministre Marisol Touraine a largement communiqué sur des avancées en matière de transparence des liens d’intérêts qu’apportait sa loi "modernisation de notre système de santé". Désormais, le montant des contrats liant professionnels de santé et laboratoires serait publié, annonçait-elle.
    La réalité est cependant bien différente : cette publication était déjà exigée par la loi Bertrand du 29/12/2011, et aurait dû entrer en vigueur dès le 01/01/2012. Depuis quatre ans, seul un décret de la ministre (...)

  • illustration d'article

    Conflits d’intérêts : Appliquer enfin la loi !Publié le jeudi 7 avril 2016

    L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, à l’initiative de son directeur général Martin Hirsch, a publié le 29 mars un rapport d’état des lieux et de propositions pour lutter contre les conflits d’intérêts au sein de l’institution. Les constats du rapport sont alarmants, à savoir une situation dans laquelle les visiteurs médicaux font partie des murs des hôpitaux, les avantages en nature (repas, congrès) sont banalisés, les liens d’intérêts ubiquitaires. Pour une centaine de personnels (...)

  • illustration d'article

    Journée d’études: comment former à l’indépendance au cours des études médicales?Publié le Tuesday 22 March 2016

    Suite à la remise du Prix Prescrire 2015 au livret des étudiants en médecine de la Troupe du Rire intitulé "Pourquoi garder son indépendance face aux laboratoires pharmaceutiques ?", nous avons souhaité organiser une journée d’études visant à rassembler les acteurs (étudiants, enseignants, doyens, chercheurs, syndicats, etc.) intéressés par la question de la formation à l’indépendance dans les études médicales.

  • illustration d'article

    Ce que nous sommes, ce que nous ne sommes pasPublié le Wednesday 16 March 2016

    La corruption et les conflits d’intérêts en matière de santé révoltent légitimement nos concitoyens. Régulièrement sont dévoilés dans la presse les dégâts sanitaires causés par ces influences qui minent le monde de la santé.
    Cela pousse certains à devenir plus attentifs et plus critiques à l’information qu’on leur propose. Mais d’autres se réfugient dans des modes de réflexion ascientifique, vulnérables à n’importe quel discours dès lors qu’il se clame "anti-système". C’est ainsi que pullulent sites ou pétitions antivaccins, antimédicaments, ou promouvant des "thérapies" fumeuses.
    Le Formindep est l’objet régulier de sollicitations entrant dans cette "logique".

    En ce début d’année 2016, de même que nous l’avions écrit dès 2006, nous désirons rappeler qui nous sommes, et qui nous ne sommes pas:

  • illustration d'article

    Envoyé Spécial - Se soigner à quel prix ?Publié le jeudi 11 février 2016

    Ce soir, Envoyé Spécial diffuse un reportage sur les dérives constatées dans les prix de certains médicaments, abordant les derniers traitements de l’hépatite C et la vaccination. La journaliste Sophie Bonnet a pu s’appuyer sur l’expertise du Formindep dans les conflits d’intérêts et c’est l’occasion de remettre en avant le travail de F. Pesty.

  • illustration d'article

    Au nom de tous les seinsPublié le samedi 16 janvier 2016

    Lundi 12 janvier 2016, Marina CARRERE D’ENCAUSSE avait programmé dans son émission "Un monde en face" sur France 5 un documentaire de Coline TISON et Olivier JOULIE, intitulé "Au nom de tous les seins - Incertain dépistage".
    Ce documentaire, en accès libre ici ou en visionnage direct au bas de cet article, était suivi d’un débat.

Commentaires

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.

  • dimanche 27 janvier 2013 - par cla2145

    cancer du sein et son suivi

    Bonjour,
    Après plusieurs examens : mammo, RIM, prélèvement, on m’ a découvert un petit cancer du sein 5 mm et on m’a opérée en juillet 2011 , 30 séances de radiothérapie et depuis octobre 2011 traitement par arimidex. Au debut , pas de problèmes mais depuis 2 , 3 mois : perte de cheveux , douleurs un peu partout , déprime. Voici 10 jours me sont apparues de fortes douleurs dans les articulations des orteils.Je ne peux plus marcher alors que je fais de la marche régulièrement . Le radiothérapeute dit que c’est Arimidex qui fait celà .Il m’a donné à la place aromasine, je lui ai dit que si celà n’allait pas mieux, j’arrêtais les traitements à prendre pendant 5 ans .Quand pensez vous ? Faut il accepter de souffrir pendant 5 ans ?
    Je voudrais avoir votre avis Merci d’avance

    • mercredi 30 janvier 2013 - par administrateur

      cancer du sein et son suivi

      Madame,

      Merci pour l’intérêt que vous portez à notre association.
      Il ne nous appartient pas de répondre normalement à votre demande qui relève d’un problème de santé et non de formation ou d’information médicale.
      En tant que médecin généraliste moi-même, je relève de votre mail une réflexion fondamentale : laisser au patient le choix ou le droit de prendre le risque d’arreter un médicament aux effets indésirables pénibles au regard de sa maladie. Et ma réponse est claire et vous rejoint peut-être : oui, vous avez le droit de prendre cette décision et non de subir celle des autres, même si ces autres sont des médecins, aussi compétents soient-ils. Un soin se partage entre celui qui le délivre et celui qui en bénéficie. Je ne peux donc que vous conseiller d’en discuter ensemble, avec votre médecin traitant et tous ceux qui vous suivent pour décider si le risque de nuire à votre état de santé en developpant à nouveau la maladie parce que vous aurez arreté un médicament est supérieur à celui de dégrader votre état de santé pendant plusieurs années à cause de ce produit. En d’autres termes, le risque de refaire un nouveau tout petit cancer plus tard quand on ne prend plus de médicament est-il plus important que celui d’en refaire un tout en étant patraque pendant plusieurs années ? Et de quelle taille est cette différence ?

      En espérant vous avoir un peu aidé, je vous souhaite bon courage dans votre démarche réflexive.

      Bien à vous

      Thierry Gourgues
      secretaire@formindep.org